Nous avons actuellement plus de 174 visiteurs connectés sur nos sites (dont 9 sur generationmp3.com - 162 sur le forum)

Écrit par
Damien

Les jeux vidéo, affaire lucrative pour l’industrie musicale

Mardi 17 juin 2008 à 12:50 | Dans la catégorie DigitalMeme

Les jeux vidéo de simulation musicale comme “Guitar Hero“, “Rock Band” ou “SingStar” sont devenus une affaire très lucrative, à la fois pour les éditeurs et les groupes de rock qui font découvrir leurs titres à une nouvelle génération.

“Guitar Hero”, “Rock Band” ou “Singstar” sont livrés d’origine avec des chansons de groupes comme les Rolling Stones et Radiohead. Mais les versions les plus récentes permettent aux joueurs de se connecter sur Internet et télécharger des titres supplémentaires, coûtant de 0,50 euro à 1,50 euro l’unité, en fonction de la chanson.

Mais ces titres sont conçus spécifiquement pour les jeux: ils ne peuvent pas être gravés sur un CD ou transférés sur un baladeur MP3. Ceux qui le souhaitent doivent donc faire appel à d’autres plates-formes payantes de téléchargement pour disposer de leur propre copie ou mieux connaître la discographie de tel ou tel artiste. Toute cette consommation de musique peut représenter d’énormes revenus pour l’industrie musicale.

Auparavant, mettre votre musique sur un jeu vidéo vous faisait avant tout de la publicité. Mais aujourd’hui, vu les chiffres des ventes que rapportent ces jeux, les maisons de disques veulent être payées. Ce n’est plus seulement un outil de promotion.

 

Rockband.png

Typiquement, les éditeurs, maisons de disques et musiciens perçoivent d’avance des droits pour leurs titres inclus dans le jeu vidéo. Mais si le contrat est bien négocié, musiciens et producteurs touchent aussi des royalties en fonction du nombre de jeux vendus, et de titres téléchargés…

Ces jeux ne peuvent pas exister sans musique, les musiciens méritent ces royalties. Et cela montre encore une, s’il y en avait besoin, qu’il n’y a plus de façon monolithique d’exposer les consommateurs à la musique.

Attirer les gens dans les magasins pour qu’ils achètent des CD tel jour, c’est fini. Ce modèle n’existe plus. Les gens se procurent de la musique partout. Les producteurs, maisons de disques et artistes expérimentent alors toutes sortes de stratégies de vente.

Le groupe de heavy metal américain Motley Crue a ainsi sorti en mai le titre phare de son prochain album sur la plateforme de téléchargement iTunes et le jeu “Rockband”, avant même la sortie du nouvel opus le 24 juin. Selon Billboard magazine, qui établit un classement hebdomadaire des diffusions radio, Internet et ventes de titres musicaux, les ventes du titre “Saints of Los Angeles” ont été cinq fois plus fortes sur “Rock Band” que sur iTunes.

Ces jeux représentent quelque chose. Avec les listes de programmation radio verrouillées à une trentaine de chansons quotidiennes, il est difficile de mettre un pied dans la porte et entrer. Les jeux vidéo sont un moyen énorme de toucher la jeune génération.

Qu’en pensez vous?

Un commentaire

  • PsycoTyp 17 juin 2008 à 22:38

    Au final, c’est un équilibre qui se remet en place en fait.
    Je trouve ça pas si mal : la musique s’adapte finalement à l’air de l’intéractivité et y trouve un place pour qu’elle puisse continuer de vivre.

    A mon avis on se rapproche d’un système ou la plupart des artistes auront leur myspace avec leurs chansons en libre écoute tandis que certains privilégieront des coffrets à garder et à exposer chez soi.

    J’pense que ça serait un avenir musical sympatoche :D

Flux RSS des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail