Nous avons actuellement plus de 72 visiteurs connectés sur nos sites (dont 21 sur generationmp3.com - 48 sur le forum)

Écrit par
celina

Nouvel album // Luciole

Jeudi 12 février 2009 à 13:30 | Dans la catégorie Chroniques, Nouveautés

 Luciole.png

 … Des mots, du rythme, du chant. Des mots tristes, des mots doux. Des rimes, du son, du sens. Des « sss », des « ttt », des « kkk » Des consonnes qu’elle chantonne, qui résonnent, qui étonnent. Une prose qui mêle habilement slam et chant, mélodies pêle mêle …

Luciole a l’étoffe d’une grande artiste! Elle aime parler un peu comme Linda Lemay et chanter comme Camille  … ou l’inverse. Je vous assure, en tout cas c’est ce que me disent mes oreilles ;) Plus sérieusement, je ne suis pas du tout étonnée, après avoir écouté ses chansons et regardé ses performances scéniques, de découvrir que son parcours et son histoire sont pleins de musique, de théâtre, de chant, depuis son plus jeune âge. En 2003 cette jeune bretonne découvre le Slam et c’est le coup de foudre. Elle en fait son territoire d’expression et remporte même le championnat de France de Slam, deux ans à peine après avoir débuté cette discipline.

 

Son premier album nous arrive le 16 février. Un album qui mérite d’être écouté. Je salue d’ailleurs le travail du réalisateur Dominique Dalcan. Slam et mélodies chantées sont mélangés joliment, les arrangements élargissent, sans trahir, l’univers poétique de la jeune chanteuse. Et l’équilibre est trouvé entre Slam, chant et musicalité. Bref il faut écouter. Les chansons de Luciole sont franchement bien écrites. On sent l’amour des mots, l’envie de les caresser comme de les maltraiter, de jouer avec leur sens comme avec leur son. Et c’est cet aspect du slam que j’aime particulièrement. On s’amuse avec le sens et le son des mots, leur rythmique, leurs images.

 

Mais c’est surtout en la regardant sur scène que l’on prend la mesure de son talent. C’est d’ailleurs là que s’expriment le mieux les slameurs - cette discipline ayant des règles bien précises dont le fait que cela se pratique a cappella sans ajout d’effets sonores (même pas de la musique), sur une scène, que chaque poète a 3 minutes pour exprimer sa prose etc. Qu’à cela ne tienne, les puristes amoureux de Saul Williams en seront certainement agacés, le Slam c’est sur scène et pas chanté, mais Luciole est douée sur les planches comme sur les bandes des studios, en parlé comme en chanté. Grand Corps Malade  la prend sous son aile et on le comprend. Elle sera en concert à la Boule Noire les 1 et 2avril, alors un conseil courez la voir / l’écouter.

Pour tout savoir et tout entendre :
Le site officiel
Myspace

Un commentaire

Flux RSS des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail