De quoi s'agit-il? Depuis cette page vous pouvez utiliser les liens Web Collaboratif pour placer Découverte // Mélissa Laveaux sur un site de gestion de favoris en ligne, ou le formulaire E-mail pour envoyer un lien par e-mail.

Web Collaboratif

E-mail

Envoyez le par e-mail
février 02, 2009

Découverte // Mélissa Laveaux

Posté dans: Chroniques

Mélissa Laveaux

Difficile de parler de Mélissa Laveaux sans évoquer des chanteuses comme Ayo, Tracy Chapman ou surtout Asa qui sont très présentes ces derniers temps sur les ondes. Il y a en effet quelques similitudes notamment au niveau du timbre de la voix, du style folk/soul minimaliste et pendant qu’on y est de la couleur de peau. Elles sont également toutes auteures et compositrices de talent, mais je vais m’arrêter là.Mélissa Laveaux, 23 ans et originaire de Haïti, nous vient du Canada où elle a grandi et appris le piano en autodidacte mais c’est surtout à la guitare qu’elle va travailler très tôt et quotidiennement à composer ses chansons et à écrire ses textes.

Le résultat arrive en France le 3 novembre 2008 sous la forme d’un premier album “Camphor & Copper” composé de 12 titres aux accents métissés car chantés à la fois en anglais, créole et français mais aussi par les influences diverses venant de la folk, de la nu-soul et de la world music. Ce premier album aux arrangements minimalistes fait place à l’émotion et à la poésie des mots à travers des chansons originales et des textes intimes si on excepte les deux réinventions que sont Needle in the Hay (Eliott Smith) et I want to be evil (Eartha Kitt).
Je ne prendrai aucun risque en vous recommandant Mélissa Laveaux si vous appréciez Asa ou tout simplement la musique dépouillée de tout artifices.

Needle in the Hay (Live au Merle Moqueur)

Son Myspace


Revenir à: Découverte // Mélissa Laveaux