Nous avons actuellement plus de 68 visiteurs connectés sur nos sites (dont 19 sur generationmp3.com - 46 sur le forum)

Écrit par
sandrine

La crise source d’inspiration pour NERD

Vendredi 2 janvier 2009 à 11:57 | Dans la catégorie Brèves, Hip Hop, News, Video

NERD.jpg

La crise aura au moins du bon pour certain. C’est du moins le cas pour N.E.R.D avec leur nouveau clip: Sooner or later, extrait de l’album Seeing sounds.

Pour voir le clip c’est par-là.

Écrit par
Damien

Guide de Noël 2008 // Le choix de la rédac

Vendredi 19 décembre 2008 à 11:58 | Dans la catégorie Zik4Zik

logo_zik_noel.gif

 


Le choix de Sandrine

 

Blood red shoes // Box of secrets (V2 records):

Copy.png

C’est un gars et une fille, une guitare et une batterie mais non, ce ne sont pas les White Stripes. C’est la rencontre de Laura-Mary Carter (voix et guitare) et Steven Ansell (voix et batterie) qui, après le split de leur groupe respectif ont eu la bonne idée de composer un album – Box of Secrets – dont il est difficile de décrocher. Les Blood red shoes c’est de l’énergie pure, un son brut. Ils qualifient eux-mêmes leur musique de grunge/punk/Disco house. J’ai un doute pour le côté disco house mais ça ne m’empêche pas d’écouter leurs singles « It’s getting borring by the sea » et « ADHD » ou encore « You bring me down » en boucle. Avec plus de 200 concerts à leur actif, ils n’ont rien à envier aux White Stripes ou à The kills. Et pour la petite anecdote, s’il y a bien une référence pour le choix du nom du groupe il ne vient pas d’un hommage à Blue suede shoes d’Elvis, mais aux chaussures blanches couvertes de sang de Ginger Rodgers qui se serait esquintée les pieds à force de répéter la même prise.

 

Girl Talk // Feed the Animals (Illegal Art) :

 Copy_2.png

Je vous en ai parlé il n’y a pas si longtemps que cela. Et je constate que le buzz autour de girl talk ne fait que s’amplifier. C’est d’autant plus étonnant que le travaille de Gregg Gillis est à l’image de ce que les maisons de disques ne cessent de décrier. Un pillage pur et dur mêlé à un zapping extrême. Et le plus drôle c’est que l’on trouve son dernier album en vente dans toutes les bonnes crémeries alors qu’il y a quelques temps on pouvait l’acheter en ligne au prix voulu de 0 à 50 milliards d’€ comme Madoff (on est fan ou on ne l’est pas). Donc Feed the animal est un album de mash up de 14 titres construits à partir de pas moins de 300 extraits de chansons allant du rap au rock en passant par la pop. Pour moi c’est l’album idéal pour faire un voyage dans le paysage musical car d’une extrême richesse ou un bon moyen de se faire de bonnes compétitions de Blind-test entre potes.

 

These New Puritans // Beat Pyramid (Angular Recording Corporation):

Copy_3.png

Voici mon troisième album de l’année. Et encore un groupe qui apporte un son brut/aggressif, minimaliste et assez sombre mais aussi une belle bouffée d’air frais. Cet album a été ma révélation de l’hiver dernier. Apres une période de traversée du désert entre groupes sympa mais pas innovants et groupes plus hypes les uns que les autres, entendre Elvis a été comme une grosse claque. These New Puritans c’est de l’électro-rock ou du rock électronique soutenu par une batterie surpuissante, des riffs de guitares acides parfois et un leader énigmatique. Bon je cherche encore dans leur musique l’influence du Wu tang clan. Mais pourquoi pas.

 


Le choix de Jen

 

Alors si je ne devais garder que 3 artistes, que 3 groupes, que 3 personnalités, que 3 styles…

 MGMT // Oracular Spectacular

 Copy_4.png

De tête je pense que je ne peux pas oublier mon amour passionnel pour MGMT, malgré toutes les critiques que j’ai pu entendre ces enfants de Brooklyn ne m’ont jamais déçue. J’ai aimé la légèreté qu’imposent les notes toujours très fraîches, contrastée par l’air profond du magnifique chanteur au visage angélique. Ben et Andrew m’ont donné envie de rejouer aux petits indiens, de partir en vacances et de les embrasser tour à tour au bord d’un feu sur la plage. Et même encore maintenant quand j’entends mon téléphone chanter Time To Pretend  j’attends souvent la dernière sonnerie pour décrocher !

 Yael Naim

Copy_5.png

Dans un autre genre, même si je ne suis pas une grande fan de voix féminine, Yael Naim m’a complètement envoûtée et en 3 langues s’il vous plaît, en l’écoutant j’ai rêvé de vivre à Paris et d’apprendre l’hébreu. Au final je n’ai gardé que la première hypothèse et n’en suis pas déçue non plus ! Une beauté troublante, une voix pure, des mélodies aux notes délicieuses, le tout donnant envie de s’abandonner dans les bras d’un homme ou dans les flots d’un bain parfumé…

 

CSS // Cansei de SerSexy

Copy_6.png

Et puis un groupe pas tout neuf mais que j’ai découvert comme beaucoup d’entre vous grâce à une publicité, et pas n’importe laquelle. Celle du plus beau des baladeurs MP3, je parle évidemment de l’iPod Touch avec Music Is My Hot, Hot Sex de Cansei de Ser Sexy. Quelle chanson peut mieux illustrer l’état d’esprit de tout mélomane avoué ? C’est un peu la chanson qu’on attendait tous avec un petit quelque chose en plus, sans doute ce petit côté exotique qui vient de la chaleur du Brésil, pas tout à fait “fatiguée d’être sexy” ! ;)

 


Le choix d’Elise

Muse // Haarp

Copy_7.png

Un cd et dvd dans la même boîte! Triomphant de leur tournée interminable et du succès de Black Holes and Revelation, Muse décide de matérialiser les dix ans de leur formation sur un album et un dvd live, enregistré à Wembley en juin 2007. Le tout regroupe les plus grands tubes du groupe de Devon, tels que Time is running out, Bliss, ou Starlight, dans une production sonore et visuelle sans faille. Muse donne une leçon de rock n’roll sans se prendre la tête, mais pleine de professionalisme. Il n’y a aucune fausse note ni aucun faux pas. Et même si on regrette l’absence de certains titres comme Citizen Erased ou encore City of Delusion, l’album et le dvd live sont très divertissants et rappellent que Muse fait partie des valeurs sûres du rock actuel.

 

Portishead // Third

Copy_8.png

2008 aura été l’année du grand retour de Portishead. Avec près de 10 ans de maturation, le groupe de Bristol a publié “Third” fin avril dernier. Le son de Portishead est sans doute plus froid, plus déroutant pour les fans, mais la voix de Beth Gibbons vient radoucir le tout et rappeler que c’est bien Portishead qu’ils écoutent! Après quelques dates de concert, le groupe parle déjà d’un 4e opus… Croisons les doigts!

 

The Do // A mouthful

Copy_9.png

Le duo franco-finlandais de The Do a été une véritable surprise cette année avec un album indé sorti en janvier. La voix haut perchée d’Olivia la chanteuse se mêle avec les rythmes et les mélodies de Dan pour ne faire plus qu’un ensemble très plaisant. En choisissant de chanter en anglais, The Do s’assure une bonne diffusion et c’est ce qui arrive à leur single “On my shoulders”, largement programmé sur nos ondes. Les festivals d’été se les sont arrachés, à juste titre. Certainement un groupe sur lequel il va falloir désormais compter… et ça c’est une bonne nouvelle!

 


Le choix de Julien

 

Keziah Jones // Nigerian Wood

 Copy_10.png

Parce que c’est Keziah Jones : une sorte de génie atypique qui a su créer son propre style, sa musique à lui, en mélangeant magnifiquement tout ce dont il a pu se nourrir de Lagos à New York en passant par Paris. Nigerian Wood offre une vision beaucoup plus soul du blufunk, mais c’est toujours aussi efficace et renversant. Une musique qui donne sa juste part à la sensibilité et à l’énergie : une vibe à réchauffer des morts, servies par des rythmiques puissantes et incisives auxquelles répondent une voix de velours et un charisme débordant… C’est tout cela cette album de Keziah Jones, c’est pour tout le monde et ça fait du bien, qu’est-ce que ça fait du bien !

 

Sikh // One More Piece

 Copy_11.png

Il va falloir d’avantage d’énergie pour passer l’hiver et se sortir de la déprime de fin d’année, d’avantage de puissance pour s’extirper du confort grassouillet des réveillons trop arrosés. La claque métal de l’année nous y aidera. Sortie bien trop discrètement à l’aube 2008, One More Piece de Sikh nous expose à un groove métal hyper accrocheur et efficace, accessible aux profanes et qui saura ravir les initiés. Les petits français n’ont pas fait les choses à moitié avec des riffs ultra-jouissifs, une voix qui réchauffe comme un bon armagnac et une production surpuissante. L’album vient de commencer sa distribution sur le reste de l’Europe, il serait criminel de ne pas gouter à se produit bien de chez nous qui mettra tout le monde d’accord. Attention : on s’échauffe avant d’appuyer sur play !

 

Miles Davis // Kind Of Blue (Deluxe 50th Anniversary Edition)

 Copy_12.png

Il est des monuments qui ne doivent en aucun cas être oubliés, bien au contraire. Kind Of Blue, album quasi parfait du grand Miles Davis est de ceux-là. Il y a 50 ans, Miles jouait avec d’autres musiciens extraordinaires comme Julian Cannonball Adderley, John Coltrane, Wynton Kelly, Bill Evans, Paul Chambers et Jimmy Cobb. L’envie lui vint de révolutionner le jazz et le transcendant et visionnaire Kind Of Blue naissait. Accessible à tous, ce chef d’œuvre qui a influencé à peu près le monde entier saura vous transportez là où vous ne pensiez pouvoir aller. A l’occasion de cet anniversaire, un coffret magnifique et ultra complet a été édité par Legacy. Le genre de cadeau qu’on se fait à soi avant de le faire aux autres…

 


Le choix de Félix

 

N*E*R*D // Seeing Sounds

Copy_13.png

Même si cet album est pour moi le moins bon des 3 déjà sortis, c’est toujours un plaisir d’entendre N*E*R*D et son mélange de hip-hop/rock cuisinés à la façon funk. Et puis ça serait dommage de passer à côté d’un morceau comme Spaz.

 

Spleen // Comme Un Enfant

Copy_14.png

Découvert cette année avec son impressionnant clip “Tu l’Aimeras”, Spleen fait parti des artistes marquant de 2008. Son album, sorti en fin d’année n’a pas déçu. Ses influences Folk, Soul, Hip-hop, Slam et afrobeat sont mixés dans un univers personnel et attachant. Et que dire de ses prestations scéniques ? Juste mémorable.

 

Jamie Lidell // Jim

Copy_15.png

Signé sur le label électronique “Warp”, Jamie Lidell a simplement pondu l’un des meilleurs albums soul/funk de ces dernières années. Il y a quelque chose de Marvin Gaye et de Stevie Wonder chez cet anglais au visage pâle.

 


 Le choix de Damien

 

 Duffy // Rockferry

Copy_16.png

Avec un son qui plaît à la fois aux radios commerciales et aux festivals branchés, la Galloise Duffy semble avoir trouvé une formule gagnante. Résolument rétro, sa pop couleur sépia rappelle l’époque où les Dionne Warwick, Dusty Springfield et autres Petula Clark régnaient sur les ondes. Le programme démarre avec Rockferry, un immense single qui aurait pu cartonner en 1967. La suite oscille entre soul et variétés de qualité, évitant les écueils de la facilité grâce à la production rigoureuse de l’ex-Suede Bernard Butler. Chose certaine, on aura tort de prendre Duffy pour une version barbe à papa de la vénéneuse Amy Winehouse. La petite a des ongles et saura s’en servir en temps voulu.

Santogold // Santogold

Copy_18.png

Diplômée en études afro-américaines, ex-découvreuse de talents pour l’étiquette Epic et ex-chanteuse de la formation punk Stiffed, Santi White, que l’on connaît désormais sous le nom de Santogold, a récemment fait paraître un premier album irréprochable. La native de Philadelphie étale ici ses influences et références: de M.I.A. à Siouxsie, en passant par les Yeah Yeah Yeahs, les Pixies et ESG. Avec de fortes couleurs reggae et punk, ce premier effort est finalement un disque pop franchement moderne, intelligent et original.

Gonzales // Soft Power

Copy_17.png

D’un disque à l’autre, Gonzales se réinvente, si bien que l’auditeur ne sait jamais trop sous quelle forme il le retrouvera. Cette fois, il nous revient en crooner décalé, très kitsch, laissant l’impression qu’il a fait un voyage dans le temps jusqu’aux seventies des Bee Gees et de Lionel Richie. Le résultat est scandaleusement fromagé (voir le solo de saxo dans Slow Down et les violons disco dans Let’s Ride); c’est ce qui surprend et saisit à la première écoute. Puis on renoue avec le piano de Gonzo, très à l’avant sur Modalisa et Theme From., presque instrumentale, et cette obsession pour les mélodies, ici enveloppées dans une formule pop très accessible dépourvue, promet-il, de toute trace de cynisme.

 

Écrit par
Félix

Clip du jour : N*E*R*D, Everyone Nose remix

Mercredi 13 août 2008 à 12:24 | Dans la catégorie Video

Le réalisateur/clipeur Hype Williams a de nouveau frappé en signant la video du remix de Everyone Nose de N*E*R*D avec en guest le nouveau groupe de Pharrell Williams, CRS (composé de lui-même et des rappeurs Lupe Fiasco et Kanye West) et Pusha-T des Clipse. Du monde pour un remix lourd et agressif, moins rock, selon le souhait de Pharrell Williams qui voulait faire une version pour leurs fans hip-hop.Le clip lui, est un hommage aux geeks et aux nerds en tout genre façon Hip Hop, avec des images volontairements pixelisées avec en arrière plan des images de vieux jeux d’arcade. Il y a des geeks partout, même dans les ghettos ! ;)

 

Écrit par
Julien

En bref…

Vendredi 25 juillet 2008 à 11:13 | Dans la catégorie Brèves
  • [Rock] James Ford, l’ancien Simian (snifff) et le nouveau Simian Mobile Disco, sera à nouveau producteur des Arctic Monkeys pour leur 3e album. On nous promet plus de psychédélisme, mais rien de très défini.
  • [Hip Hop] Eminem travail sur un nouvel album qui sera plein de colère et de tristesse en référence à la mort de Proof, son ami, en 2006.
  • [Rock] Les Taproot remettent ça : Our Long Road Home est prévu pour septembre et vous avez déjà droit à un premier single sur leur Myspace, You’re Note Home Tonight.
  • [Chanson] Après Amy Winehouse en cours d’anglais, c’est à Camille d’entrer dans les programmes du bac. Elle servira à l’étude des bourdons en cours de musique… C’est triste mais pourquoi pas !
  • [Rock] The Subways à l’Elysée Montmartre le 1er novembre : hmm yummy !
  • [Hip Hop] Pasqu’on vous aime bien, voilà le nouveau clip de Spaz des N*E*R*D (ci-dessous).

Écrit par
Félix

Clip du jour : My Drive Thru

Lundi 21 juillet 2008 à 10:11 | Dans la catégorie Zik4Zik

On vous a présenté le trio inédit et leur morceau en téléchargement gratuit “My Drive Thru” il y a quelques semaines pour l’anniversaire de Converse, voici aujourd’hui le clip.

Tout en noir et blanc, cette vidéo de toute beauté utilise un rendu en stop motion (de plus en plus utilisé) combiné à un style graphique s’approchant des découpages que beaucoup ont connu dans leur enfance. Le résultat est très réussi et original pour un trio qui ne l’est pas moins.

 

Écrit par
Félix

Converse fête son anniversaire en musique

Vendredi 13 juin 2008 à 10:25 | Dans la catégorie Brèves

La marque de sport & lifestyle Converse célèbre cette année ses 100 ans et quoi de mieux que de le faire en musique ? Sachant que ses meilleurs ambassadeurs ont toujours été des artistes, on comprend pourquoi la marque a choisi de réunir 3 artistes d’univers différents pour un morceau commun. Sur “My Drive Thru“, on retrouve donc Julian Casablancas (chanteur des The Strokes), Santogold et N*E*R*D pour un morceau pop/funk dansant que ne renierait pas un certain Prince.Le morceau est disponible gratuitement sur le site de Converse

100 ans de Converse

Écrit par
Damien

Le clip du jour : N*E*R*D, Everyone nose

Mardi 10 juin 2008 à 10:50 | Dans la catégorie Brèves

Après avoir passé les 3 dernières années à produire les têtes de gondole du Billboard américain (Madonna, Britney Spears, …), le stakhanoviste Pharrell Williams retrouve ses acolytes de N*E*R*D pour un troisième album, Seeing Sounds, qui sort aujourd’hui. Le premier single, “Everyone Nose“, fait parler la poudre sur des rythmiques baile funk.

 

 
   



 

Commentaires récents

 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail